2022

PLAN D'ACTION

Développer Internet
Internet pour tous et tous sur Internet signifie que chacun a droit à Internet et qu’Internet est un droit pour tous. Cela ne sera pas une réalité si l’Internet ne connaît pas un développement convenable et harmonieux dans nos différents pays. Il est du devoir de tous de se battre pour ce développement, synonyme de coût d’accès abordable de la connexion, de résilience de cette connexion partout et surtout en dehors des zones urbaines et bien entendu de renforcement de capacité des usagers.
Sans un Internet développé libre d’accès, ouvert et digne de confiance ; la créativité, l’innovation technologique, la robotique et l’intelligence artificielle qui constituent les axes de développement durable et de croissance économique de demain auront un avenir hypothéqué sans aucun doute.
Nous nous engageons à continuer le plaidoyer auprès des autorités et des acteurs en charge de cette ressource capitale pour combler la fracture numérique afin qu’une frange importante de notre population ait accès à Internet.
Pour atteindre cet objectif, ISOC Mali va s’appuyer sur des leviers pouvant avoir un fort impact avec des nouvelles actions liées au point d’échange Internet du Mali (MLIX). Il continuera le travail de plaidoyer et d’incitation des autorités publiques pour détaxer le matériel informatique.  Évidemment une baisse significative du prix de l’Internet, des taxes sur le matériel informatique voire une suppression temporaire de ces tarifs favorisera également l’accès au plus grand nombre.
  1. Déploiement et développement des réseaux communautaires
Il est indéniable aujourd’hui que les réseaux communautaires constituent l’un des moyens les plus efficaces pour que l’accès pour tous soit une réalité. Le chapitre du Mali continuera son travail de sensibilisation sur les réseaux communautaires en organisant des séances de partage d’expériences sur des cas pilotes de réseaux communautaires que certains de ses membres ont mis en place.
La recherche est un volet très important dans les missions de développement des réseaux communautaires. Nous avions entamé une action importante dans ce sens avec un certain nombre de partenaires (universités) afin de soumettre un projet de recherche sur le BOLT GRANT. Comme activités sur ce volet nous aurons :
  • la finalisation et la soumission du projet BOLT Grant
  • l’animation d’un panel Talk sur des initiatives individuelles en matière de réseaux communautaires,
  • l’animation de sessions de partage d’expérience.
 
  1. Favoriser une infrastructure durable pour le Peering
Le prix de l’Internet a toujours été décrié par les utilisateurs. Certes les efforts ont été consentis par les opérateurs comme nous l’avons dit dans l’introduction, cependant beaucoup reste à faire. Le prix de l’Internet surtout dans les pays continentaux comme le Mali reste tributaire des coûts liés au transit.
Les points d’échange Internet permettent de diminuer considérablement les coûts liés au transit. Le Mali a inauguré son point d’échanges depuis 2018 mais force est de reconnaitre qu’aujourd’hui un impact réel de celui n’est pas senti par les utilisateurs. Depuis un moment le chapitre ne cesse de multiplier les rencontres afin de pouvoir redynamiser Mlix.
En cette année 2022, nous souhaiterions mener deux grandes activités pour faire bouger les lignes dans ce domaine. Ces activités ont pour objectifs de consolider le point d’échange malien en s’inspirant des expériences réussies sur le continent africain. Deux actions majeures sont prévues à ce niveau
  • la participation à IXP Africa Tour (Partage d’expérience des IXP)
  • la consolidation du Mlix par la mise place d’un serveur de données pour ISOC Mali.
 
  1. Mesurer Internet
Après les impacts positifs des deux études que nous avons bouclées en 2022 sur le volet Mesure de l’Internet, ISOC Mali en collaboration avec la Direction Nationale de l’Économie Numérique, nous souhaitons réaliser une étude sur l’état de l’économie numérique au Mali. Un projet sur le large Grant sera soumis dans ce sens.
Toujours sur le volet Mesure de l’Internet, nous étions en contact avec ISOC au niveau global afin que le Mali puisse prendre part au Projet africain de mesure de l’Internet. Les échanges étaient avancés jusqu’au point de l’expédition de la sonde de mesure par ISOC. Nous souhaiterions remuer ce dossier afin que notre chapitre, notre pays puisse prendre part à cet important projet. Les activités retenues sur ce volet sont entre autres :
  • étude sur l’état de l’économie numérique au Mali ;
  • participation au projet africain sur la mesure de l’Internet avec ISOC globale ;
  • webinaires sur les techniques de mesure de débit de l’Internet mobile et fixe.
 
  1. Développement de communautés techniques durables
Pour le développement des communautés techniques durables nous allons continuer nos actions de collaboration avec MaliREN. Compte tenu des efforts déployés par ISOC Global pour soutenir les nREN, ISOC Mali s’inscrit dans la même logique pour collaborer avec MaliREN. Cette collaboration sera officialisée par la signature d’un protocole d’accord entre les deux structures.
Toujours pour développer les communauté techniques le chapitre signera également un MoU avec Orange Digital Center (ODC MALI). Cela nous permettra de faire une diversification de nos par partenaires techniques.
Donc pour ce volet, ISOC Mali concrétisera la signature de 2 protocoles d’accord (MoU).
Nous allons également poursuivre les actions afin de réunir les acteurs pour que le groupe des opérateurs réseaux puisse se mettre en place. Comme actions nous aurons :
  • Signature d’un protocole d’accord entre MaliREN et le chapitre ISOC du Mali ;
  • Signature d’un MoU avec Orange Digital Center Mali,
  • la redynamisation du processus de mise en place de « Mali Network Operator Group » MaliNOG. En 2019, ISOC MALI et MaliREN ont essayé de réunir les différents acteurs afin de mettre en place MaliNOG sans succès.